Assurance vie

Une assurance vie c’est un contrat d’assurance souscrit auprès d’une compagnie d’assurance qui permet d’épargner de l’argent tout au long de sa vie. Vous pourrez ainsi en bénéficier quand vous voulez ou bien encore transmettre le capital aux bénéficiaires que vous avez indiqué.

Il peut s’agir naturellement des enfants du défunt, mais aussi de personnes tierces qui auront été mentionnées lors de la signature du contrat ou plus tard. Afin de contracter l’assurance vie répondant à vos besoins, il est important de procéder en amont à une analyse financière, qui détermine plusieurs points important.

Les agents et courtiers en assurance occupent un rôle majeur dans l’évaluation de ces besoins. Il est d’ailleurs vivement recommandé de réévaluer les besoins d’assurance vie annuellement ou après les grands évènements de la vie, comme un mariage, un divorce, une naissance ou un achat de bien immobilier.

Assurance vie: quels sont les supports d’investissements possibles?

Il existe 5 supports d’investissements proposés en assurance vie

Les fonds en euros classiques, la valeur sûre : C’est le placement le plus sécuritaire. Votre argent est investi dans des titres sûrs comme les emprunts d’État ou plus rarement l’immobilier. Le capital est garanti à tout moment et bénéficie même d’intérêts annuels qui correspondent par exemple aux plus-values du placement, aux dividendes des actions immobilières etc.

Les fonds en euros immobiliers, pour un rendement supplémentaire : Les fonds en euros immobiliers sont sensiblement identiques aux fonds dits classiques et permettent de profiter des mêmes avantages. La seule différence est qu’ils sont principalement investis en immobilier qui est généralement un secteur très dynamique. Ce système permet de bénéficier d’un meilleur rendement sans prendre trop  de risques.

Les fonds en euros dynamiques, un système hybride : A l’instar des deux systèmes cités ci-dessus, les fonds en euros dynamiques garantissent toujours le capital de départ. Les mises se font principalement encore une fois sur l’immobilier, mais aussi sur les actions (15% de l’encours en moyenne). Les fluctuations peuvent donc être importantes et les intérêts plus élevés, mais aussi plus bas selon les périodes.

Les unités de compte (UC), pour épargner : Les UC permettent d’établir une solution d’épargne personnalisée. Comme pour toutes les solutions d’épargne, elles sont proposées en plusieurs formules, de la plus sécuritaire à la plus dynamique.

L’assurance vie monosupport

C’est l’assurance vie traditionnelle que nous connaissons tous. Il s’agit aujourd’hui du placement sans risque (bien que). Il propose un régime fiscal privilégié. Les intérêts sont peu ou pas du tout taxés et les capitaux décès sont en principe exonérés de toute taxation. Bien sûr, comme toute solution zéro risque, les taux d’intérêt sont en contre partie moins élevés. On assiste aujourd’hui à un recul de ce type d’épargne au profit des contrats multisupports mis en avant par le gouvernement.

L’assurance vie multisupport

Ce type d’assurance s’adresse aux épargnants désireux de dynamiser leur épargne dans des Sicav et FCP dans le cadre d’une optimisation fiscale. L’assurance multisupport est plus risquée mais offre un potentiel de gains plus élevés. Sa rentabilité dépend principalement de la typologie des investissements. Vous pouvez par exemple placer une partie de votre capital sur le fond en euros classique, en ayant la garantie de le conserver tout en profitant de l’effet cliquet (vos intérêts définitivement acquis). L’autre partie de votre capital peut être investie en unités de compte pour pouvoir profiter de l’évolution des marchés et des actions. C’est donc un mixte entre des fonds euros et des fonds Unités de Compte.

À combien s’élèvent les frais de gestion d’une assurance vie?

Comme pour toute prestation de service, l’assurance vie engendre des frais. Ils sont généralement exprimés en pourcentage des sommes investies et se déclinent en plusieurs catégories.

Les frais de dossiers sont dus à la souscription de l’assurance, ce sont des frais fixes dont on doit s’acquitter une seule fois.Il existe des contrats d’assurance vie qui ne comportent pas de frais de dossier.

Viennent ensuite les frais de versement, aussi appelés frais d’entrée. Ils sont générés à chaque nouveau versement sur l’assurance vie.

Les frais de gestion sont quant à eux générés pendant toute la durée du contrat. Les frais d’arbitrage interviennent lorsqu’il est nécessaire de transférer une partie du capital d’un support vers un autre, ils ne concernent donc que les assurances vie multisupports. Ces frais peuvent être calculés selon le pourcentage appliqué sur le montant arbitré ou prendre la forme d’une somme forfaitaire.

Y a t-il des droits de succession?

Les sommes versées par l’assurance vie ne font pas partie de la succession du défunt. Ainsi, elles ne sont pas soumises aux diverses taxations. Toutefois, elles peuvent faire l’objet d’une imposition qui s’appliquera en fonction de la date de souscription du contrat (avant ou après le 20 novembre 1991), du montant des capitaux (jusqu’à 152.000 euros ou au-dessus), de l’âge du souscripteur lors du versement du capital et du lien de parenté. Par ailleurs, il est important de préciser que lors de la fin du contrat après le décès, les capitaux font l’objet de prélèvements sociaux à hauteur de 17.3% pour 2018.

Face à tant de supports et de modes de gestion, il est parfois difficile de s’y retrouver lorsque nous sommes néophytes. Mais il serait dommage de passer à côté de placements qui peuvent s’avérer extrêmement rentables et protecteurs pour votre entourage. Family & Life patrimoine vous accompagne dans vos démarches afin de faire un choix éclairé qui correspondra à vos besoins et celui de vos proches.

Nos autres solutions de placement

SCPI
Investissement outre mer Girardin

Investir dans l'immobilier

Immeuble de rendement Investir en loi Pinel Investissement déficit foncier LMNP Loi Malraux / Monument historique