SCPI

Pour investir dans l’immobilier locatif, avoir recours à une SCPI peut s’avérer avantageux. Mais avant de sauter le pas, découvrons les opportunités offertes par cette dernière.

La SCPI : un investissement idéal en matière de gestion du patrimoine ?

Lorsque l’on souhaite se constituer un patrimoine, les offres commerciales ne manquent pas, mais elles ne sont pas toutes adaptées au profil investisseur. Aussi, si vous êtes à la recherche d’un placement immobilier rentable et diversifié, investir dans une SCPI peut s’avérer opportun.

Une SCPI, d’accord, mais de quoi s’agit-il ?

Sous cet acronyme, la SCPI signifie Société Civile de Placement Immobilier. Selon le code monétaire et financier (article L214-50), la SCPI se définit comme « un véhicule ayant pour objet exclusif l’acquisition et la gestion d’un patrimoine immobilier locatif ». Organe de placement spécialisé dans l’achat et la gestion d’un parc immobilier, la SCPI est également connue sous le nom de « Pierre Papier ». Il s’agit donc d’un placement à long terme dont l’objectif est de distribuer un revenu potentiel à ses associés, revenus provenant des loyers perçus au prorata des parts investies.

La SCPI est un support non coté en bourse. Les fonds sont collectés auprès d’épargnants afin de constituer un portefeuille composé exclusivement de biens immobiliers. Parmi ces biens, on trouve des bureaux, des commerces ou encore des logements d’habitation. La gestion de la SCPI est assurée par une société agréée par l’AMF, la Société de Gestion.

Investir dans une SCPI : quels sont les avantages

Les avantages à souscrire dans une SCPI peuvent être de plusieurs ordres.

Devenir propriétaire immobilier grâce à la SCPI, c’est possible.

En achetant des parts du parc immobilier appartenant à la SCPI, les investisseurs deviennent à leur tour associé de cette même SCPI. En qualité d’associés, ils sont propriétaires d’une au prorata de leur investissement. Ils peuvent donc investir facilement dans l’immobilier d’entreprise de leur choix. Titulaire d’une attestation de propriété délivrée par les sociétés de gestion, les investisseurs peuvent percevoir un loyer, tous les 3 mois eu égard au nombre de parts détenues. La SCPI est incontestablement un placement opportun lorsque l’on souhaite devenir propriétaire immobilier.

Déléguer la gestion, c’est possible.

Fini les contraintes de gestion, elles sont assurées par la société agréée par l’AMF. C’est elle qui détermine et met en place une stratégie d’investissement rentable, c’est elle également qui vous versera les loyers générés et assurera la gestion fiscale du parc immobilier.

Minimiser les risques et assurer une diversification du patrimoine, c’est possible

Grâce à une mutualisation des risques, investir dans une SCPI permet de réduire les aléas de la location de biens immobiliers. Ainsi, en cas d’impayé, le risque engendré sera minime. Par ailleurs, l’investissement dans une telle entreprise permet de diversifier son épargne sur de l’immobilier d’entreprise dont les rendements sont réputés plus élevés et plus stables que des fonds traditionnels tels que les OPCVM.

Autres avantages non négligeables

Un ticket d’entrée accessible, le coût des frais de gestion réduit, une flexibilité réelle qui permet d’investir ou de vendre au plus juste, selon ses besoins et ses moyens financiers. L’assurance de percevoir des revenus réguliers tout comme la possibilité de recourir à l’emprunt si nécessaire.

Investissement en SCPI : le régime fiscal applicable

Les Sociétés Civiles de Placement en Immobiliers ne sont pas assujetties à l’impôt sur les sociétés. Chaque investisseur associé devra déclarer deux types de revenus :

Les revenus fonciers à l’aide du formulaire de déclaration foncière. Dans ce cas, vous pouvez également déduire de ces revenus fonciers, les frais réels de gérance, des intérêts d’emprunts en cas de recours au crédit.

Les revenus financiers qui proviennent des placements réalisés par la SCPI à hauteur de 10 % maximum du capital investi. Chaque associé étant imposé en fonction de sa situation fiscale, il est possible d’opter soit pour un prélèvement libératoire, soit pour un abattement sur les revenus de capitaux mobiliers.

Dans un souci d’aider au mieux ses associés, chaque année, la société de gestion se charge d’adresser toutes les informations nécessaires qui permettent à l’investisseur de remplir sa déclaration de revenus sans difficulté.

Les différentes catégories de SCPI : comment faire son choix ?

Il existe deux grandes catégories de SCPI

Produit d’investissement le plus répandu, la SCPI d’entreprise va générer un rendement substantiel au profit du souscripteur. L’objectif poursuivit étant de délivrer une rente régulière.

Les SCPI dites « fiscales » sont moins répandues. Elles s’adressent prioritairement aux investisseurs à la recherche de produits de défiscalisation ou de plus-value.

Au sein de chaque catégorie, il existe différentes sous-catégories, faire son choix n’est pas aisé. Afin de vous aider à faire votre choix, petit tour d’horizon des critères à prendre en compte pour bien sélectionner une SCPI.

La revente de parts d’actions : quelles modalités de sortie

Selon la nature de la société, les modalités de sortie sont différentes. Dans le cadre d’une SCPI à capital variable, pour la vente des parts, le souscripteur doit s’adresser à la société de gestion, en demandant un « retrait compensé ». Celle-ci correspond à la valeur du prix de retrait fixé par la société de gestion, déduction faite des frais de gestion à hauteur de 10 % environ. A défaut d’acheteurs au sein des associés, le cédant peut revendre ses parts directement auprès d’un particulier. S’il s’agit de parts d’une SCPI à capital fixe, l’associé peut transmettre à la société de gestion un ordre de vente mentionnant la limite plancher de la cession.

Vous souhaitez en savoir davantage sur les Sociétés Civiles de Placement Immobilier, sur l’investissement dans les SCPI et de leur fonctionnement, notre société vous accompagne avec des professionnels compétents qui seront à même de vous conseiller.

Nos autres solutions de placement

PERP Madelin
Assurance vie

Investir dans l'immobilier

Immeuble de rendement Investir en loi Pinel Investissement déficit foncier LMNP Loi Malraux / Monument historique