Préparer sa retraite

Face aux récentes réformes qui touchent le système de retraite, nombreux sont les travailleurs qui cherchent des solutions pour s’assurer une retraite confortable, le plus tôt possible. Il existe plusieurs possibilités qui garantissent des indemnisations permettant de vivre correctement ses vieux jours. L’investissement dans l’immobilier fait partie de celles qui sont le plus souvent retenues. Investir dans la pierre peut en effet être une valeur sûre, mais il convient de prendre connaissance des différentes lois gravitant autour de ce type d’investissement, notamment en terme de fiscalisation. Il est également possible d’opter pour des placements financiers qui peuvent prendre différentes formes: PERP – Madelin, Assurance vie, SCPI que nous allons décrypter avec vous.

Préparer sa retraite en investissant dans l’immobilier

L’immobilier est en règle générale un placement qui offre à terme, une rentabilité intéressante qui permet d’assurer un complément de retraite conséquent. En effet, contrairement aux placements financiers qui peuvent subir les aléas de l’économie mondiale, l’immobilier est un placement rassurant. Si un bien peut perdre de la valeur durant une période de crise, il se revalorisera avec les années, le marché étant en perpétuel mouvement.

Cependant rare seront les moments ou les loyers diminueront donc même si l’immobilier peut baisser, vous aurez à terme les loyers en fonction de vos investissements.

La résidence principale

C’est la solution pour laquelle optent chaque année environ 62% des Français. Si elle n’offre pas de complément de retraite, elle permet de se libérer des charges mensuelles les plus lourdes comme un loyer ou un remboursement de crédit au bout de plusieurs années .

La résidence secondaire

La résidence secondaire était jusqu’à présent très prisée par les travailleurs. Elle constitue en effet un moyen de placer son argent pour la retraite tout en profitant du bien tout au long de sa vie.

Le locatif: investir en Pinel ou LMNP?

Lorsqu’on décide d’investir dans l’immobilier locatif, 2 choix s’offrent à nous: les investissements en Pinel, ou en LMNP (location meublée non professionnelle). La loi Pinel est intéressante d’un point de vue fiscal. En effet, elle permet de réduire ses impôts jusqu’à 21% du montant de l’acquisition à condition que le bien soit en location pour minimum 6 ans. En contrepartie, le rendement locatif est moindre du fait de l’obligation. par l’état d’un loyer modéré. À l’inverse, le LMNP permet de percevoir des loyers de 15 à 25 % plus élevés que pour une location non meublée. Toutefois, ces derniers sont imposables et n’entrent pas dans la catégorie des revenus fonciers mais dans celle des BIC (bénéfices industriels et commerciaux).

L’immeuble de rendement ou de rapport

L’immeuble de rapport est destiné aux investisseurs désireux d’augmenter leur rendement locatif. Il s’agit d’acheter un immeuble entier et d’en valoriser au maximum ses appartements. Pour mener à bien leur projet, les futurs investisseurs peuvent opter pour différents régimes; LMP, LMNP, SCI à l’IR, SCI à l’IS ou encore SARL/SAS. Ce choix ne doit pas relever du hasard, chaque régime ayant en effet ses avantages et inconvénients que nos experts FL-Patrimoine pourront vous exposer.

Le démembrement de propriété

Il s’agit d’acheter un bien neuf ou ancien, puis de céder la nue propriété par exemple à vos enfants.

Exemple:

 

 

Pour les personnes soumises à l’ISF, il s’agit d’un placement intéressant car il ne rentre pas en compte dans leur base imposable.

Le déficit foncier

Quel que soit le choix d’investissement locatif, le propriétaire bailleur peut bénéficier de déduction sur ses revenus fonciers. Parmi les principales charges déductibles, on notera les travaux de réparation, les primes d’assurance, les provisions de dépenses de la copropriété ou encore les frais de gestion des locaux. Il existe bien d’autres types de charges pouvant être déduites des impôts qui doivent être abordés au cas par cas.

Préparer sa retraite avec des placements financiers

Les placements financiers, s’ils sont effectués avec l’aide d’experts, peuvent être également un bon moyen de s’assurer une retraite convenable.

PERP, MADELIN ou ASSURANCE VIE?

Les néophytes ont souvent du mal à différencier le plan d’épargne-retraite populaire de l’assurance-vie. Ces deux types de placements sont en effet très proches, mais ils se différencient par leurs caractéristiques techniques et fiscales. Ils peuvent être également complémentaires pour les épargnants soumis à une forte imposition. Le PERP, comme l’assurance-vie, peut être constitué de fonds en euros (pour la sécurité) et d’unités de compte pour le dynamisme du placement. Néanmoins, à la différence de l’assurance-vie qui permet de disposer du capital à tout moment, le PERP convertit obligatoirement au minimum 80% de la valeur du plan en rente viagère qui sera fiscalisé. (Loi PACTE en cours donc avec changement futur)

Les SCPI: Madelin et PERP

Les SCPI sont 2 sociétés civiles de placement immobilier gérées par le groupe Sofidy. Elles gèrent notamment le Madelin. Ce type de placement est destiné aux travailleurs non salariés (TNS). Contrairement au PERP ou à l’assurance-vie, les contrats Madelin sont soumis à une obligation de versement annuel. Au-delà des avantages pour la retraite, le Madelin permet, dans une certaine mesure, de réduire ses impôts.

Que vous soyez jeune actif ou proche de la retraite, de nombreuses solutions s’offrent à vous. Notre société vous accompagne tout au long de votre réflexion et vous aide à prendre les bonnes décisions pour votre avenir.

Stratégies patrimoniales

Transmission de patrimoine
Réduire ses impôts

Nos solutions patrimoniales